Galerie de portraits

Walt Disney

Bonsoiiiir,

Quel homme incroyable je vais vous présenter ! J’ai décidé d’en faire le portrait, car bien que nous ne soyons plus en période de Noël, j’ai jugé approprié dans le cas ou Walt Disney (oui, c’est bien quelqu’un pas seulement un studio de cinéma…) a offert des souvenirs à des enfants et des adultes tels des cadeaux. Il a fait scintiller des milliers des yeux… Le premier aussi dans l’histoire de mon existence sans que je m’en rende compte également… Peut-être que la raison de mon engouement vous paraît incompréhensible, ce n’est pas grave. 😉 C’est du feeling, ce personnage m’inspirait ! Le but du portrait c’est de vous esquisser la vie qu’il a mené alors… comme on dit si bien dans le cinéma, ACTION !

Prénom :

Walter Elias

Nom :

Disney

Date et lieu de naissance et décès :

Né le 5 Décembre 1901 à Chicago, décédé le 15 Décembre 1966 à Burbank en Californie

Parents :

Elias Disney et Flora Call

Frère et sœur :

Ruth Flora Disney, Roy Oliver Disney, Raymond Arnold Disney, Herbert Arthur Disney

Epouse et enfants :

Il se maria avec Lillian Marie Bounds de son nom de jeune fille, surnommée Lilly le 13 juillet 1925 à Lewiston. Ils eurent deux filles : Diane (née le 19 décembre 1933) et Sharon, adoptée (née le 21 décembre 1936)

Profession :

Animateur, scénariste, producteur, acteur, présentateur de télévision, réalisateur, créateur de « parcs à thèmes » et « homme d’affaire » (entre guillemet pourquoi ? Vous le comprendrez très bientôt)

Evènements de vie :

Il commence à travailler avec son frère Roy dans l’entreprise de diffusion de journaux appartenant à son père. Il obtiendra son diplôme le 8 juin 1917 et déménagera en septembre pour rejoindre à nouveau Chicago.

A 16 ans, ne pouvant s’engager dans l’armée, ni dans les conducteurs d’ambulances de la Croix-Rouge, il falsifie ses papiers pour lui faire gagner 1 an. C’est ainsi qu’il se retrouva en France dans la division américaine des ambulances de la Croix-Rouge.

A son retour en 1919, il décide de travailler dans le dessin publicitaire. En 1920, il lance avec un animateur de son âge : Iwerks-Disney Commercial Artist. Cependant, le duo est engagé par la « Kansas City Film Ad Company ». Il se décide finalement à écrire ses propres films qu’il vend en 1922 à la « Newman Theater Company ». Après diverses entreprises et quelques dessins animés, il monte son propre studio : Hollywood Walt Disney Studio et crée les « Alice Comedies » et « Oswald the Lucky Rabbit ». C’est en 1928 que la souris, Mortimer rebaptisé Mickey Mouse par sa femme prendra vie en emportant un succès mondial. Plus tard le long-métrage de dessins animés « Blanche-Neige et les sept nains » sera crée puis diffusé en 1937. Sa vie sera alors rythmée par de multiples avancées technologiques, une dépression, des dessins animés, de collaborations et bien d’autres…

C’est encore 50 ans après sa mort l’artiste ayant reçu le plus d’Oscars avec 22 récompenses et 59 nominations.

Anecdote :

Walt, malgré l’artiste qu’il est n’a jamais été un très bon dessinateur bien qu’il ait pris des cours de dessin. Cette tâche a donc toujours été délégué aux Imagineers, des ingénieurs débordants de créativité. Walt Disney et donc plutôt qualifié de chef d’orchestre à sa manière de partager et d’insuffler ses idées à son équipe, pour rendre ses rêves les plus fous réalité. C’est pourquoi, lorsque que ce génie vivant s’est éteint les équipes de créations confessèrent que réamorcer la machine fut un petit peu laborieux dans l’invention de nouvelles attractions dans les parcs.

Et si je vous disais donc que de ce biais, cette âme d’artiste et rêveur, soi-disant businessman exemplaire n’en était pas un. Celui-ci laissait donc la partie financière a son frère, Roy.

Bonus :

Walt Disney à l’expo 64

https://www.rts.ch/archives/tv/information/carrefour/3446248-walt-disney-a-lexpo-64.html

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *