Feel good

Ces choses dont on ne profite pas assez #2

Bonjour graines de vie,

Bienvenue dans la partie deux, ce cet article !

Je reste de la thématique céleste pour la suite comme vous pouvez le remarquer avec l’image de couverture représentant la lune (de plus, j’en parle plus bas 😉) !

La peur

Il faut apprécier ce sentiment car ça préserve. Peu importe si on a peur des araignées, serpents, des manèges (pour mon cas), l’avion, des ascenseurs, du monde, des poupées, des clowns, des ours en peluche, des lampes, des baskets de sport, des trombones, … Il faut chérir cette peur, elle fait ce que nous sommes et elle permet de protéger cette personne fabuleuse que vous êtes ! Vous pouvez vous amuser à la dépasser mais pas en vous faisant du mal, simplement dans la mesure ou vous allez vous sentir déranger ou pour donner du piment dans votre vie. Mais surtout jamais contre votre gré…

L’école et le travail

Tous n’ont pas la chance de pouvoir travailler et d’être responsable de son avenir. Pour avoir un boulot il faut passer par la case : école. Ecole obligatoire, puis supérieure si vous en avez besoin pour atteindre vos objectifs. Une fois cette étape passée on peut être libre. Car on me le répète assez souvent pour que je vous le dise, « tu es libre dès le moment où tu ne dépends de personne financièrement ». Beaucoup d’enfants n’ont pas la possibilité d’accéder à l’éducation et beaucoup d’autres sont hors de prix.

Tous les métiers sont importants, sont intéressants, même ceux qui peuvent vous paraître ingrats. Tous demandent de l’exigence, de la volonté et tous pourront vous permettre d’avancer. Ils vous forgent et cela reste une grande richesse. Nous sommes dans une société qui évolue très, très vite, ce n’est plus comme avant, où l’on gardait un même emploi pendant toute une vie. Les possibilités de reconstruire quelque chose de différent sont à présent multiples !

Le « mauvais temps »

J’ai lu un jour dans un magazine, « il n’y a pas de mauvais temps, seulement des sortes de beau temps ». C’est difficile à concevoir pour bon nombre de personnes. Néanmoins il y en a d’autres qui attendent la venue des premières gouttes de pluie, des flocons de neige

Ce n’est ni Dieu, ni Jésus, ni qui que ce soit qui est à l’origine de ces phénomènes prodigieux si ce n’est dame nature. Vous ne pouvez pas interagir concrètement avec ces lois, qui sont là pour le bonheur et le bien de tous, elles sont à l’heure actuelle hors de notre portée, et il important que ça reste ainsi pour le moment. Je dis cela en pensant à ce que l’être humain pourrait faire avec des forces pareilles… Nous ne pouvons que les accepter et les admirer. Il faut prendre le meilleur de chaque situation. Dites-vous que quand il fait chaud vous ne pouvez pas enlever plus que vos vêtements, il est clair que vous ne pouvez pas non plus vous arracher la peau. Tandis que le froid permet de presque toujours avoir chaud. Vous pouvez rajouter couche par couches jusqu’à ce que votre silhouette ait l’air d’une véritable boule de toiles, de fourrures, etc… alors voyez le bon côté de ce temps et pensez encore une fois que la Terre a une dent contre vous s’il pleut et écouter L’orage, de Georges Brassens.

La nuit comme le jour

Je suis une fille de la nuit, il n’en fait aucun doute. Je suis beaucoup plus inspirée une fois que le soleil se couche. Il est vrai que la nuit a quelque chose d’excitant, de passionnant et d’un peu angoissant. Les oiseaux se taisent, les condors replient leurs ailes pour laisser place aux animaux nocturnes. Tout cela pour vous demander d’apprécier ces deux périodes. C’est tout con, hein ?! Nous sommes de nouveaux impuissants face à elles, alors au lieu de se plaindre de tel ou tel moment ou pire, de ne pas y faire attention, regarder le soleil danser d’un côté à l’autre. Regardez les étoiles scintillées comme les mille et une pensées qui trottent dans votre esprit. Faites des vœux lors d’une étoile filante ! Observez les ombres improbables que la nuit dessine, ne trouvez-vous pas qu’elles ont une histoire à raconter ? Ecoutez le silence qui s’installe, le monde qui s’arrête soudainement. Et la lune… Quel magnifique astre… Aux mille facettes, aux mille secrets…

Et le jour ? Je ne suis peut-être pas la mieux placée pour vous en faire son éloge, néanmoins j’ai été souvent témoin de sa lumière et de ses couleurs éclatantes !

Le silence et le calme

Imaginez, vous habitez la petite ville de quelques habitants de Paris, d’Amsterdam, de Londres, de Bangkok… vous souhaitez faire une petite randonnée dans les montagnes de je ne sais quel Alpes. Vous allez chérir le silence, le calme et la sérénité, ou finalement pas et la ville vous manquera, chose d’ailleurs quasi certaine. Mais vous aurez profité à fond de ne pas entendre la cacophonie des voitures en dessous de votre fenêtre.

Le bruit

Et à l’inverse, vous habitez à la campagne, vous décidez d’aller voir la civilisation pour le temps d’un séjour. Profitez à fond de toute cette pollution, de tout ce bruit, de tout ce monde, de tout cet argent dépensé dans les boutiques, de ces restaurants à profusion. Vivez, cette civilisation, vivez ce non-jugement, cette panoplie de visages, de corps, de couleurs !

Je ne sais trop comment clore ce paragraphe alors je vais vous laisser en écrivant que même si vous habitez dans un endroit calme, n’oubliez pas la chance que vous avez et que beaucoup aimerais avoir.

Je vous souhaite plein de bonheur et de pensées positives !

Et de nouveau ce n’est pas parce que j’en parle que je suis parfaite. Quoique… 😊

Bizz et bonne semaine mes abeilles !

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *