Chroniques

Hunger Games – Suzanne Collins

Bonjour graines de livre,
Aujourd’hui, c’est un gros morceau qui s’annonce… Je vais y aller en deux temps. Avec un premier article, qui se nommera mise en bouche. Ainsi qu’un deuxième, portant le doux nom de « spoiler ». Alors que celui-ci vous donnera l’impression d’être une succulente gourmandise, le suivant vous fera rentrer dans l’univers passionnant et terrifiant des jeux de la faim.

Le résumé :

Un jeu. 12 districts. Une fille et un garçon âgé entre 12 et 18 ans. Un but : survivre, sous le feu des projecteurs et devant la totalité des yeux de Panem. La règle est simple : tuer ou se faire tuer.

Katniss Everdeen, 16 ans. La fille du feu. Née dans le district 12, elle prend la place de sa jeune sœur, Prim, dans les jeux de la faim. Accompagnée de Peeta, Katniss et les tributs se retrouveront dans un espace inconnu et empli des pièges les plus meurtriers. Tirées par le Capitole, les ficelles de l’arène dans laquelle résideront chaque tribut, seront plus qu’empoisonnées.

Mon avis :

Alerte coup de cœur !!! J’en pense que… C’est un livre, ou plutôt une saga, véritablement addictive. Bouquin après bouquin, on traverse Panem de long en large pour découvrir ses côtés les plus sombres. Katniss dévoile elle aussi, page après page, sa vie dans le district 12. Ses parties de chasse, ses aventures auprès des habitants et ces petites anecdotes qui réchauffent le cœur meurtri de son corps d’enfant. On y ressent également, l’effroyable chamboulement de son existence, sa douleur et sa rage. Elle se défait peu à peu de son air d’héroïne pendant cette guerre, pour retrouver sa part d’humanité, quelle avait perdu, entre quelques flèches enflammées. Les personnages sont attachants et leurs émotions se reflètent sur le lecteur, le temps de se raccrocher à ce monde, pour éviter la réalité. Chacun des tomes est un redoutable ennemi, qui ne cesse de grandir pour nous surprendre au bout d’un chemin qui n’est pas le nôtre. Une vie dans un sentiment de peur continuelle ou chaque pas demande que l’on regarde au-dessus de notre épaule. On sent en Suzanne une réelle envie de faire vivre ses personnages et ce monde post-apocalyptique dans lequel se trouve Panem au sein de chacun. Les Hunger Games constituent un ensemble subjuguant et incroyable parce qu’on se laisse guider par l’intrigue, par les alliances, par les découvertes et par les retournements de situation inattendus.

Katniss, une jeune fille si imprévisible, pour laquelle tout n’est que démence et manipulation. Je l’ai très rapidement adoptée dans mon quotidien autour de cette saga. Bien, que son caractère bien trempé m’ait parfois donné envie de l’étriper 😊. Elle est complexe et ses facettes sont multiples… Ses moments de dépression et languissamment nous pousse à vouloir la réveiller d’une absence, qui quelquefois s’éternise. On s’attache à son personnage, cette jeune femme perdue, jetée au milieu d’un jeu tranchant. Incarné par Jennifer Lawrence dans les films, son rôle est joué à merveille. Toutes ces émotions regroupées dans cette unité, cet esprit contrecarrer que forme la fille du feu. Et Peeta… Oh Peeta… Lui qui emprisonne les gens de ses paroles. Qui enchaîne les oreilles de mots doux et délicats. Que dire de cet homme bohème ? 

Bref, Suzanne Collins manie la plume, comme Hermione manie sa baguette. Ses mots sont intenses et ajustés à la perfection pour rendre les éléments encore plus vrais, que le lecteur se laisse porter dans la peau de Katniss. Une épopée tragique aux couleurs du geai moqueur. Je vous accompagne sans hésiter au creux des pages. Au creux de cette vie que nous conte l’auteure. Passer un incroyable moment chère graines de livre. Et dévorez avidement ces romans…

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *