Chroniques

Fangirl – Rainbow Rowell

Bonjour graines de livre,

Le résumé :

Cath possède une grande passion, qui la garde en vie et présente. À 18 ans, elle vit et écrit pour Simon Snow. Le personnage principal d’un monde magique, crée par la grande Gemma T. Leslie. Ses fanfictions sont lu dans le monde entier et tout le monde s’arrache Carry on, posté sur une plateforme de partage littéraire. Cette année, Cath se rend à la fac, mais, malheureusement se sera sans sa rayonnante jumelle, Wren, qui préfère faire chambre à part, « pour découvrir de nouveaux horizons », disait-elle. La jeune vit alors pour elle et ne se montre pas très coopérative auprès des autres étudiants. Son caractère farouche, se déploie, et pour Cath se confondre avec d’autres êtres humains devient un abominable supplice. C’est alors, avec une colocataire un peu dérangée, qui n’a pas l’air d’avoir la lumière à tous les étages, qu’elle emménage à bord d’un vaisseau pour une nouvelle étape de sa vie.

Mon avis :

Encore un gros coup de cœur pour cette semaine ! Les mots de Rainbow Rowell sont souples et leurs significations, donnent à rire, sourire même un peu s’attrister. Cath, est une femme si douce et délicate, qui ne possède aucune envie de se fondre dans le moule. Elle préfère de loin, se faire petite et passer son temps à rédiger des fanfictions, pour un monde qu’elle affectionne tant. Certains pourront se mettre à sa place et se retrouver dans l’esprit de Cath, dont la confiance est réduite et aucune personne n’arrive vraiment à la mériter. Pourtant, il me fut arrivé de vouloir la secouer pour lui dire de bouger et d’avancer, et non commencer à pleurer sur son pauvre sort, qui ne l’ait d’ailleurs pas, comme celle-ci en a l’habitude. Même sa sœur Wren, a perdu le sens de leur habitude et celles-ci se séparent peu à peu, sans que l’une se soucie réellement de l’autre. Cath ne laisse pas de place à autrui ou même à autre chose que son père et elle. L’amour, lui, n’a pas de place au creux de son petit cœur fragile, néanmoins quelles histoires se termine comme le protagoniste l’entend ?
Un livre qui se lit comme on mange une bonne gourmandise ! Je vous laisse vivre au sein de cette jeune femme, du campus dans lequel elle vient d’emménager et de toutes les péripéties que son existence peut engendrer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *