Voyage

Train trip – trois villes en Suisse

Hello graines de voyage,

Je repars cette fois avec le même concept que le dernier article voyage, quoiqu’un peu différents… Je vais vous présenter trois endroits situés dans ce magnifique pays qu’est la Suisse ! Je suis de nationalité Suisse et j’en suis très fière, c’est pour cela que je suis incroyablement impatiente de vous faire découvrir ces trois villes ! J’ai capturé des centaines d’images et j’espère bine vous en montrer quelques-unes !

Mes bonnes adresses :

Berne

J’y étais allé durant une journée avec ma classe quand j’étais en primaire, et j’en avais gardé un très bon souvenir, principalement du musée d’histoire naturelle où nous avions passé l’après-midi. Cependant Berne n’est pas qu’une question de musées, mais d’architecture. C’est une ville qui renferme un précieux récit. J’y suis allé en mai, autour du 22, et pour une question de bonne compréhension, nous n’étions pas confinés en Suisse. C’est pour cela que malgré les frontières fermées, j’ai pu profiter de mon pays, (et du fait que les touristes n’étaient pas présents). Avec un sac à dos pour seul bagage et deux cartes journalières, je me suis laissée portée en direction de cette Suisse alémanique qui m’était encore inconnue. Je ne vous en dis pas plus et vous laisse en compagnie de mes adresses !

Je suis arrivée à 10h, j’ai déposé mon sac dans la bagagerie de la gare, en gardant pour seul allié mon fidèle appareil photo. Après un jus dans un Tibits près de la gare, avant de prendre un bus en direction de la première halte.

Visiter :

 

  • Zentrum Paul Klee

Il y avait une exposition sur Lee Kasner que j’ai bien apprécié, grâce à son coté décalé. Mais je dois avouer que Paul Klee ne m’a guère plus. Néanmoins, les petits courts-métrages de Charlie Chaplin ont rythmé la visite.

  • La fosse aux ours

Je n’ai pas grand-chose à ajouter si ce n’est que c’est un endroit emblématique de Berne. Et si vous n’êtes pas certain, je peux affirmer qu’il y a de véritables ours 😊.

 

  • Kramgasse

La rue principale, absolument superbe de la vieille ville. Parsemée de plusieurs fontaines, car Berne est aussi nommée la ville des fontaines. Des arcades longent les deux côtés de la rue pour dissimuler des boutiques ou restaurants (j’ai d’ailleurs mangé une belle salade). À « l’entrée » (tout dépend d’où l’on voit l’entrée). Se tient la Zytglogge, aussi appelée Tout de l’horloge. Monument devenu emblème, au cours des années, elle fermait la ville, autrefois entourée d’un mur d’enceinte. Maintenant elle s’inscrit dans les rangées des maisons et fait partie de bien des guides de visites. Sans parler des « caves » insolites qui bordent la rue…

  • La cathédrale

Imposante bâtisse, entourée d’un petit parc avec vue sur l’Aar (fleuve qui entoure la vieille-ville).

  • Le Palais fédéral

On ne passe pas à Berne sans s’arrêter devant ce bâtiment où bien des décisions se prennent… Je ne pense pas que beaucoup de visiteurs pourront témoigner la même expérience (qui m’a d’ailleurs suivie dans tous les monuments), personne devant, sur la place, effet carte postale. Étonnant et je dois dire, aussi très plaisant. À l’arrière une belle « terrasse » panoramique nous offre une vue imprenable. Voyez cela sur les photos.

  • Kunstmuseum

Ma dernière visite dans l’enceinte de cette ville magnifique, avec une exposition sur Teruko Yokoi, peu à mon gout. Mais un renversement inattendu auprès des œuvres d’El Anatsui.

Ma journée sur la capitale est terminée et j’ai hâte de vous présenter la prochaine destination.

Bâle

Cette ville est une véritable pépite ! Je peux affirmer que mon quota de pas a été suffisamment comblé. Et pour cela, j’ai intensivement voyagé entre les différents quartiers. C’est une explosion d’éclats intactes d’un style maintenant révolu. Je brûle d’impatience de vous faire explorer cette cité, alors trêve de blablatages et en avant !

 

Repos du guerrier :

  • Odelya

Après un grand moment de manque de savoir-vivre auprès d’un hôtel. J’ai rejoint rejoins cet hôtel un peu à l’extérieur de la vieille-ville pour deux nuits. Le petit déjeuner était très convenable, car je ne vous cache pas que c’est un élément très important dans mon existence 😉 ! Je crois que ce n’était pas un simple hôtel, car il propose des séminaires et « mission 21 » fait partie de l’immense bâtisse.

Visiter :

Située dans la banlieue (j’appellerais cela ainsi), ce musée regroupe différente expositions temporaires. Celles que j’ai visitées étaient Edward Hooper, ce dont je suis très contente, malgré un léger mécontentement… Apparemment pour certaines œuvres, seules (je reporte), les « Pocket camera et les portables » sont autorisés. Sachant que maintenant les téléphone portable sont capable d’un résolution deux fois supérieures à celle de mon reflex. Enfin bref, il y avait également la collection : voir le silence – image de quiétude. Je vous conseille vraiment ce musée pour son magnifique et paisible extérieur et ces expositions.

Je suis repartie à bord d’un superbe tram, (par rapport à mon gout du rétro et du décalé) que vous voyez ci-dessous.

Tinguely ne cessera de surprendre les gens avec ses constructions stupéfiantes. Je ne vous en divulgue pas plus, en vous laissant avec des brins de ce qu’il vous attend là-bas. Je vous ai épargné le bruit assourdissant qui a su me faire manquer plusieurs fois un battement.

  • St Alban

St Alban est, si je puis dire, le quartier romantique de Bâle. Tout cela pour dire que c’est beau et paisible. En ajoutant que les constructions sont remarquables.

 

  • Rathaus (hôtel de ville)

En face de la place du marché, se dresse un édifice hors du commun, fait d’or et de rouge. C’est, je pense, un des plus beaux monuments architecturaux que j’ai vu dans mon existence. Je vous recommande, je vous oblige même, à y faire un tour si vous êtes dans les parages.

 

Plaisirs gourmands (restaurant) :

 

  • Spale Bar

C’est un bar très sympathique près de Spalentor. Le gérant également très chaleureux avait conseillé la prochaine adresse que je vais vous présenter.

  • Schnabel

Le fameux restaurant ! Que dire ? Il est un peu plus bas dans la rue du Spale Bar. La façade est belle (comme presque toute les bâtisses de Bâle), les plats sont bons, dont cette spécialité : bœuf façon escargot. Je vous sollicite encore une fois à y aller si vous êtes dans le coin.

  • Linde

C’est à cet endroit que j’ai découvert le véritable pouvoir du paprika… En vérité ce n’est pas par rapport à mon plat riche en épices que je vous en parle, mais plutôt parce qu’ils brassent leur propre bière : Ueli. A une rue près des quais, je vous souhaite de passer un bon moment.

Les plaisirs du voyage :

 

Les Läckerli, une étape importante quand l’on passe par Bâle. Ces biscuits fort délicieux, avec de multiples arômes font le bonheur de tous ! Il y a différentes petites boutiques qui en fabriquent, mais je crois que rien ne vaut les véritables friandises de chez Läckerli Huus.

Le petit + :

 

En payant la taxe de séjour, vous avez accès à la Basel Card, une très bonne alternative qui permet un accès illimité aux transports en communs, des tarifs réduits dans les musées, tours en bateau, des visites, des vélos, etc… durant toute la durée du séjour.

Lucerne

Lucerne est une ville très touristique, et le fait qu’il n’y pas de touriste fut un rêve éveillé 😉. Je n’en ai pas spécialement vu les couleurs, car j’y suis allée pour une seule, (deux en réalité), raisons.

Visiter :

 

  • Le pont de la chapelle

Edifice d’ailleurs brulé puis reconstruit, il reste encore et toujours emblématique de la ville de Lucerne. Exposer à la sortie de la gare, il mérite d’être traversé.

  • Le musée des transports

Incroyable endroit aux mille et une surprise ! Des rails à la mer, une multitude d’horizons à votre portée ! Voilà mon essentielle raison de ma halte à « Luzern » ! Je ne compte pas commenter énormément cette visite, et plutôt vous laisser avec les photos.

Le mot de la fin

Je peux vous promettre que j’aimais la Suisse avant de partir visiter ces villes, mais j’y suis encore plus attachée maintenant ! Je reviens avec des étoiles dans les yeux et une envie irrépressible de repartir. Mais bien des destinations encore me seront amenées à parcourir. J’espère que mon récit vous a plu et inspiré, et je retrouve bientôt ! J’accompagnerai tout cet article avec une galerie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *