Feel good

Ces choses dont on ne profite pas assez

Bonjour graines de vie,

J’aurais voulu écrire « suffisamment » au lieu d' »assez », cependant ça aurait fait un titre à rallonge… (C’est fou quel point la mouche qui fait ses numéros de voltige me tape sur le système au moment où j’écris ces lignes… rrrr…). Titre très feel good n’est-ce pas ? Comme le TOP 10 des choses que j’aime dans la vie. J’ai hésité à écrire cet article sous forme de TOP également, mais je n’étais pas convaincue, pour cause de, petit un : le nombre n’était pas rond, et petit deux : je ne voulais pas, cela ne collait pas avec ce que je souhaitais de proposer. Enfin, des paroles un petit peu inintéressantes, néanmoins vous savez tout 😉 ! J’ai décidé comme ça, sur un coup de tête que je séparerais l’article en deux parties pour le moment, peut-être en trois ou quatre si l’inspiration me submerge.

ATTENTION : tout ce que je peux dire ici ne doit pas être tenu comme des choses déjà acquises dans ma vie quotidienne. Ce sont des choses à améliorer que je souhaiterais faire plus souvent. Et en aucun cas, je vous parle d’obligations. Je sais que c’est souvent difficile, la théorie, c’est bien joli, mais la pratique, c’est une autre affaire. Je connais tout cela. Cet article est pour sensibiliser, énoncer, développer le sujet, pour faire mieux après. Parce que si personne n’en parle comment se motiver ? J’écris cet article non seulement pour vous, mais aussi pour moi, je mets des mots sur ma pensée et je la rends plus concrète.

 

Me voici, me voilà avec mon énumération ! :

  • Se laver

Les dents comme le corps. Cela peut vous paraître idiot, mais je ne pense pas que beaucoup de gens profitent de leur douche ou bain. Mise à part après une séance intensive de sport ou en canicule. Il est important de se rendre compte du bien que ça fait de nettoyer ou de rincer sa peau, de laisser entrer l’air dans la moindre cellule. Comme les dents, quelle satisfaction de sentir la propreté même à l’intérieur, d’avoir l’air frais et pas cramoisi.

  • Manger

La bouffe ou la vie les gars !! Le choix est vite fait ! Vous savez maintenant que j’aime manger et je ne me prive pas de ce qui me fait plaisir. Il faut savourer, dégusté et prendre un max de plaisir en engloutissant, vos mets de roi. Et même ce qui ne vous convient moins. On m’a dit à l’école un jour que pour bien digérer et savourer, il fallait mastiquer près de 28 secondes… Qui le fait ? Je ne lève pour le coup pas la main…

Si cela vous intéresse, je peux détailler en disant que je suis particulièrement une amatrice de légumes. Je mange de la viande rouge, mais par procuration, en aucun cas, je repousse de la volaille (en sauté avec des légumes, avec une sauce au curry… miam), je suis de plus en plus poisson (cependant alerte : pas de cabillaud). Les féculents et les céréales sont souvent dans mon assiette et à part le Ebly qui m’horrifiait à la cantine, il me semble que tout me va. Un petit peu bec à sucre tout de même, mais pas de bonbons. Le fromage avec parcimonie et à pâte molle, tel que le brie ou le camembert Président… Et il faut savoir que si je n’aime pas quelque chose, aucune chance de me le faire avaler !

  • S’habiller

Attention, je préviens que je pourrais longuement débattre sur le sujet donc je ferais un article dessus, mais je précise le pourquoi du comment je l’ai mis ici. Il faut se vêtir avant et par-dessus tout pour soi. Ce n’est pas magnifique de se regarder dans son miroir de se trouver belle/beau ?! J’apprends petit à petit à me ficher du regard des autres, et c’est vrai que certaines conditions ne sont parfois pas favorables pour s’accepter. Profiter de porter ce que bon vous semble, et sachez que même en étant une femme et que nous sommes nées avec des tétons, la loi vous savez où je la mets ?!! Non mais, vraiment, j’enrage, parfois, j’ai l’impression que tout le monde devrait porter la bourka.

  • Sa famille et ses amis

La famille est quelque chose de si « normal » (je n’aime pas ce mot) pour la plupart de la population que celle-ci n’en profite pas. Toutes les actions qu’elle a pu, peut et pourra faire ne sont pas assez valorisées. Rendez-vous compte que chacune a donné la vie à chacun de nous. Même si elle n’est pas parfaite, c’est votre famille et prenez en soin, car si un jour vous avez des problèmes et qu’il vous faut des solutions, ce ne sont pas vous abonnés sur Instagram, YouTube, etc… qui vont accourir. Je ne suis pas en train de dire qu’il faut négliger le « mal » que la famille peut produire, seulement lui accorder le droit de réparer ses torts et se faire pardonner. Et si elle ne vous apporte rien de constructif et ne fait que de vous enfoncer : Hasta la vista baby !

Les amis, c’est bien plus simple, car c’est nous qui les choisissons, comparer à la famille. Alors apprécié cet entourage et si ce dernier ne vous convient pas, c’est finalement à vous de vous en prendre, car c’est vous qui avez choisi leur compagnie. Ne demandez jamais aux gens de changer, ils peuvent s’améliorer, mais tout le monde à ses défauts et ses qualités et sachez que nous avons tous des personnes « dignes » de partager notre vie à nos yeux. Et les amis, c’est le sang de la veine !!! 

  • Sa maison

Est-ce que vous vous êtes déjà rendu compte de la chance que vous avez de posséder un toit ? Certains pourront comprendre ceci. Car ils auront vécu l’opposé et croyez-moi, je n’ai aucun doute sur le fait que ce n’est guère une partie de plaisir. Ce n’est pas un sujet sur lequel je vais scrupuleusement aborder, car vous devez connaître la condition des SDF. C’est pour une simple prise de conscience de la chance que de pouvoir être au chaud, avec un lit ou un tas de coussins et de ne pas se faire arroser par la pluie.

  • Se déplacer à pied

Que vous soyez en ville ou à la campagne, sentir l’air frais (quoiqu’un peu pollué) caresser votre visage, étourdir vos cheveux, vos pieds peut-être mal lotis dans vos escarpins, ou à l’inverse, à l’aise de vos baskets, toutes ces actions, bien que dérisoires pour beaucoup ne procurent-elles pas une étrange sensation ? Je suis dans la catégorie de personnes qui doivent prendre leur bus pour aller étudier etc,… Pourtant, cette opération nécessite un trajet à pied ou à vélo, car le bus ne s’arrête pas au coin de la rue, et finalement, soyez-en sûr ma rue est étonnamment longue. 

Je vais présenter un exemple concret pour exprimer une idée, une recommandation. J’ai décidé de mettre des guillemets par ce que j’en avais envie, mais c’est possible qu’elles ne soient pas superbement adaptées.

« Quand vous marcher ou que vous avez du temps pour regarder autour de vous, sans être braqué sur vos cellulaires (ce mot me fera toujours rire), et que vous avez l’impression d’avoir vu défiler un million de fois le même paysage et de le connaître sur le bout des doigts. Prenez ce temps pour non seulement regarder 

mais voir ! J’ai un petit exercice tout simple à vous proposer : pendant une minute, deux ou le nombre qui vous chante, concentrez-vous sur une couleur, comme l’orange, le rouge, le vert (en campagne ça risque ne pas être très intéressant), etc… Observer tout ce qui 

comporte la couleur que vous avez choisie. Vous remarquerez que bon nombre d’événements vous sont encore inconnus. Et la prochaine fois changez de pigment ! 😉 » 

Ce semi-TOP est à présent terminé ! Mais on se retrouve bientôt pour une deuxième partie de sûr. Essayer de commencer à mettre en pratique ou vous préparez psychologiquement pour ensuite passer à l’action. Je vais essayer de voir la vie en rose et d’en faire tout autant petit à petit 😊 ! 
Plein d’amour mes lapins et je vous souhaite déjà la bienvenue à bord pour de nouvelles expéditions ! 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *