Gourmandises

Automne 2019 – Gourmandises

Bonjour graine de livre,


C’est en cette saison hivernale que je daigne m’acquitter de cette tâche que sont les gourmandises ! Je n’ose pas vous dire à quel point j’ai honte de cet incommensurable retard ! Je vous parle d’automne alors que Noël est passé, nouvel-an aussi, bref, je crains que je n’aie pas été très productive ces derniers temps (ça fait juste un mois que je n’ai pas donné de signe de vie…).
L’automne ne m’a pas réservé un lot spécial de surprise et je crains que cet article ne soit pas digne de cette thématique, mais certes, nous allons nous contenter du peu que j’ai à vous présenter et de vos découvertes à vous. Prenez le temps de partager en commentaire vos petites pépites automnales et échangeons autour. Il faut des ressources quand on a plus d’idée… 😉

Les films :

Si je commence à vous parler de film, je vais vous donner Alita : battle Angel. C’est un film que j’avais remarqué de loin (quand je me baladais dans les magasins d’électroménager et qu’il le passait sur les télévisions par exemple…) sans connaître le nom. Finalement, j’ai passé un très bon moment bien que je l’aie trouvé un peu long sur la fin, mais ce n’est qu’un détail. L’histoire est belle et le graphisme est incroyable ! Chaque détail est soigné et le monde qui entoure les protagonistes fait partie de cette catégorie. Si je vous fais la synopsie : 


Lorsqu’Ido, un médecin, découvre dans des décombres le corps incomplet d’une jeune cyborg, il décide de redonner vie à celle-ci. Tandis qu’Alita se réveille sans aucun souvenir de qui elle est, dans un futur qu’elle ne reconnaît pas, elle est accueillie par Ido, qui comprend que derrière ce corps de cyborg abandonné, se cache une jeune femme au passé extraordinaire. Ce n’est que lorsque les forces obscures et corrompues qui gèrent la ville d’Iron City se lancent à sa poursuite qu’Alita découvre la clé de son passé et de ses capacités, que certain souhaite détenir. 

J’ai adoré cette histoire, ça parle d’amour, d’aventure, d’action et de manipulation. On peut prétendre à une suite, mais cela reste pour l’instant, un projet en attente. Robert Rodriguez et James Cameron y tiennent, mais étant donné le flop annoncé, la sortie repoussée, un mauvais démarrage au box-office américain, il dépendra de l’engouement des fans. 

Deuxième film tant attendu cette année : Jumanji Next Level. C’est vrai, je ne vous cacherai pas que j’y suis allée le 23 décembre, donc, le deuxième jour de l’hiver, donc, je triche. C’est d’ailleurs tout à fait le cas, mais comme je vous l’avais annoncé, je suis malheureusement en rupture de stock d’idée – ce qui est critique pour des gourmandises. Certes, je vous en parle tout de même, et ce fut une très belle surprise. Je ne m’attendais pas spécialement à quelque chose en particulier, n’ayant pas regardé avec intérêt la bande-annonce pour profiter du film au maximum. Je ne crois pas important de faire la synopsis, car je pense qu’il est nécessaire de se plonger dans le premier avant de connaître quoi que ce soit du second, cela pourrait gâcher le charme de la découverte et du suspens, bien qu’il y ait une certaine logique dans ce genre de film. Pour finir sur cette thématique, je vous conseille grandement ces deux productions cinématographiques.

Le thé :

Pour éveiller vos papilles, je vais vous partager ma fabuleuse découverte en matière de thé : le cacao chai. J’avais un peu d’appréhension, car un thé au chocolat n’est pas des plus communs. Pourtant cela reste incroyablement délicieux. J’ai décelé cette pépite gustative avec le plus grand des hasards, et après quelques gorgées j’ai adoré. Je n’ai pas de marque spécifique à vous conseiller si ce n’est de trouver celle qui vous plaît. Je pense qu’une saveur de thé, ce ne sont pas seulement des herbes que l’on fait infuser. Ça a, si je peux dire, une âme, qui provoque une détonation de goûts, de saveurs, de chaleur et d’émotion. Il est important d’être porté par ce que l’on boit, et ces « simples herbes ». Oui, je vous parle poésie pour une simple tasse de thé… À présent vous pouvez comprendre mon embarras. Pourtant, j’avais de quoi être inspirée ! Entre les superbes photos et ambiances Wicca/automnale qui défilaient sur Instagram et Pinterest j’avais de quoi être motivée, mais hélas je crains que ma plume soit un peu rouillée.

Art :

Néanmoins ne perdons pas espoir ! J’ai trouvé de la matière ! Il se trouve que pendant ce très cher mois d’octobre, j’ai eu l’immense joie de connaître la peinture de l’artiste Didier Graffet, et accessoirement, il m’a dédicacé une lithographie d’une de ses œuvres que j’apprécie tout particulièrement : La tour. Et comme vous aurez peut-être pu le deviner, il s’agit de la splendide, magnifique et somptueuse Tour Eiffel ! Car, vous ne pouvez imaginer à quel point je suis admiratrice devant ce bijou architectural, cette merveille d’ingénierie. Et c’est d’ailleurs un grand honneur de voir ce tableau de genre « fantastique » qui a fait briller mes yeux dès qu’ils se sont posés dessus, accroché à l’un de mes murs. C’est je pense, tout bonnement impossible de vous décrire son art, tout est si subtil et détaillé… C’est un style qui est proche du Steampunk et en avouant que je ne connais pas bien ce style c’est un réel plaisir de me retrouver en compagnie de ses réalisations. Pour avoir parlé avec le personnage cinq minutes, avant qu’il reprenne son ouvrage en direct, je peux dire que c’est quelqu’un de réservé, modeste et de très gentil. Je vous invite donc, sincèrement à aller découvrir son travail. De plus, si je me suis correctement renseigné les originaux sont conservés à la galerie Daniel Maghen à Paris. Je n’ai pas eu l’occasion d’y posé les pieds mais si vous êtes dans le coin, profitez-en.

Un brin de moi :

C’est donc, pour terminer ces gourmandises, que je vous aie concocté une rubrique un peu particulière… J’ai décidé de faire évoluer le blog. Je souhaite qu’il devienne plus « touche à tout », plus comme un concentré de ma personnalité. J’aimerais vous partager autre chose que des chroniques, tag littéraire, conseils d’écriture et gourmandises. J’attends de cette interface qu’elle concorde avec moi-même. J’ai à présent comme objectif, pour commencer cette nouvelle décennie, de vous offrir la possibilité d’avoir accès à des recettes, pour lesquelles j’ai en tête de les illustrer, une galerie, dans laquelle je vous partagerais mes plus beaux clichés (même si ça fait depuis le début du blog que j’aspire à cette extension, soupir), un peu de lifestyle, de mood (team spirituel et la liberté de soi avant tout !) et décoration. Tout cela en un, dans un monde qui me ressemble, dont j’aurais accès à tout ce qui me passe par la tête, un monde où je pourrais évoluer avec vous et mes mots.

Je vais donc clore ces gourmandises, tout en me disant que finalement, j’ai trouvé matière à réfléchir. J’ai réussi à aligner quelques phrases pour représenter mon automne, qui est dès à présent, bien éloigné. Voilà, je vous retrouve à je ne sais quelle date, mais je sais que nous nous retrouverons. Vous devant mes lettres égarées à balayer les ligne du regard, et moi, derrière ma plume ou mon clavier, pour vous offrir quelques minutes autrement, dans ma dimension.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *