Chroniques,  Romans

Je peux te voir – Carina Rozenfeld

Bonjour graines de livre,

C’est en ces jours quelque peu bousculés… que la première chronique de cette quarantaine est publiée !! Youpi ! (Je ne voulais pas vous annoncer ça mais, au moins je détends l’atmosphère avec du positif !) Je peux te voir, de Carina Rozenfeld arrive sur les chapeaux de roue ci-dessous !

Résumé :

Alors qu’il se réveille après un mois de coma, unique survivant d’un accident de voiture qui a coûté la vie à ses parents et à sa sœur, Maxime Vidal est pris en charge par le Pater, qui veut lui faire développer son don, un don un peu spécial, dont il ignorait l’existence : la vision à distance. Isolé de tout, dans une grande maison, qui fait finalement office de prison. Le garçon apprend à maîtriser ses capacités, sous l’œil exigeant de son mentor dont le but avoué est de faire de lui un espion surdoué à sa solde. Mais lors d’une mission, Max fait une découverte qui le bouleverse et le pousse à fuir. Le Pater envoie alors à sa recherche la jeune Liza, dotée des mêmes aptitudes. Une course-poursuite s’engage alors, mettant en scène des jeux de super pouvoirs entre êtres hors du commun…

Mon avis :

C’est une intrigue à suspens, qui ne l’ait en réalité pas vraiment. Oui, on se plonge dans une aventure un peu fictionnelle haletante. Oui, on s’attache au personnage. Oui, on passe un bon moment, point. Mais non, le suspense ne nous tient pas en haleine. C’est une fin qui ne mérite pas d’être aussi explicite. Je suis presque certaine qu’après le dernier chapitre, le sort de Maxime était scellé. Bien sûr, quelques petites péripéties ont maintenu le doute que l’auteur voulait propager entre les pages, seulement pas suffisamment pour croire un véritable retournement de situation. C’est un ouvrage qui peut faire parler de lui, l’idée est très bonne et je soutiens le fait que cela a le mérite de donner un très bon roman, cependant la manière de développer l’intrigue est… simpliste. Il faut décrire, développer, amener de la matière, du sens, des liens, des émotions et surtout plus de suspense (je ne le dirai certainement pas assez). Cela manque considérablement. Un récit comme celui-ci mérite de nous « prendre aux tripes ». Je ne saurais que mal, vous interprété mon avis, car il est mitigé…

C’est donc sur cette chronique (je vous l’avoue, peut-être pas très constructive), que je clos mes avis sur la sélection du prix. Ce fut vraiment un beau voyage entre plusieurs univers, et je peux maintenant enfin vous avouer quel ouvrage a vraiment percé mon petit cœur de littéraire ! … Roulement de tambour… Vous vous en doutiez certainement, mais « la théorie de l’iceberg » l’emporte haut la main ! Bientôt, nous pourrons entamer une ère nouvelle, avec de nombreux autres ouvrages !! Certes, mes chroniques ont pris un retard considérable et j’avais effectivement terminé les livres, il y a plus de 4 mois… (je m’excuse de ce retard.) ! Mais maintenant !!! Il se passe que, pour cause de Coronavirus, (oui, autant en parler) je vais avoir le temps de publier tout ce que je vous avais promis + les gourmandises d’hiver à l’heure !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *